La cave du Dr Orlof

Notes en vrac

vendredi, septembre 20, 2019

Voyage dans les lunes

Le Chant des lunes (2019) de Michel Ettewiller (Michel Ettewiller, 2019) 





« Quelques-uns, disait-on, vivaient toujours chez les Tsûrâniya et les Hân’iziyû, mais de leur semence ne seraient nées que des filles. Grâce au tembô, « le Don de Yânat qui réjouit les amantes », les Hâppanoubês n’avaient jamais été menacées d’extinction mais, de l’usage de cet objet aussi vieux que les Lunes, ne naissaient, là encore, que des femelles. » 

Il aurait été malhonnête d’extraire ce passage de son contexte s’il apparaissait en milieu de roman puisque tous ces termes étranges auraient pu être explicités auparavant. Mais il arrive à la page 26 et me semble parfaitement représenter la teneur de ce roman. Il s’agit en effet d’un livre de science-fiction « pure et dure » avec dix-huit termes inventés par page et l’élaboration d’un univers entièrement imaginaire situé dans un futur lointain, alors que la vie sur terre n’est plus qu’un vague souvenir et que les espèces cohabitent à des milliers d’années-lumière du cœur de la Voie lactée, après une grande Diaspora…
En suivant les traces d’un voyageur de l’espace, Hanké Tanner, aux confins de l’Œcumène, Michel Ettewiller invente toute une mythologie qui doit autant à la mythologie grecque, à la Bible qu’aux classiques du « space opera » avec quête des origines et de nombreuses aventures spatiales. Pour les amoureux du genre, Le Chant des lunes me semble tout à fait recommandable dans la mesure où l’auteur possède un style, un univers et qu’il sait le faire vivre grâce à une écriture fluide et ciselée. 

Cependant, et même si ce n’est pas une critique, je dois confesser que d’un point de vue très subjectif, je reste plutôt hermétique non pas à ce roman (encore une fois, bien écrit) qu’au genre en général, qu’il s’agisse de cette science-fiction totalement déconnectée de références « réelles » ou de la « fantasy ». J’ai systématiquement des appréhensions lorsqu’un livre débute par une carte de contrées imaginaires (Tolkien et Cie) ou se termine, comme c’est le cas ici, par un dictionnaire de 10 pages pour expliciter les termes utilisés (et encore, pas tous). Autant j’adore le fantastique qui sait faire surgir le surnaturel au cœur d’un environnement « réaliste », autant mon cerveau est incapable de rentrer dans ces univers futuristes et ces projections technophiles.
Mais encore une fois, il ne s’agit que de moi et le roman a tout pour séduire les amateurs de robotique, d’Intelligence Artificielle, de conflits entre deux peuples extra-terrestres soumis aux esprits de Lunes antagonistes, de guerrières géantes et de belles zombies aux pouvoirs divinatoires…
A vous de tenter et de me dire…
 


Libellés : ,

3 Comments:

Blogger rosy123 said...

J’ai passé un bon moments et j en ai eue plein les yeux!!!
voyance gratuite mail

10:43 AM  
Blogger Julia said...

Merci pour ces conseils forts intéressants, cela fait vraiment plaisir de tomber sur des articles aussi intéressants que les votre ! Je vous souhaite santé, longévité, succès, bonheur et la paix du cœur.

voyance gratuitement

7:51 PM  
Blogger rosy123 said...

J’ai passé un bon moments et j en ai eue plein les yeux!!!
voyance en ligne discount

2:12 PM  

Publier un commentaire

<< Home