La cave du Dr Orlof

Notes en vrac

jeudi, octobre 03, 2013

L'art de rater sa vie



Comment rater complètement sa vie en onze leçons (2002) de Dominique Noguez (Editions Payot et Rivages. Collection : Manuel Payot. 2002) 

L’honnête lecteur égaré dans cette cave où je n’ai plus guère le temps de mettre mon nez pourra s’étonner que je lui propose aujourd’hui de se pencher sur un manuel destiné à rater sa vie. En effet, notre hôte pinailleur aura beau jeu d’affirmer qu’un livre vaut moins que des actes et qu’il suffit d’observer les actions et réformes du gouvernement actuel pour avoir une idée assez précise de cette notion de ratage. Ce n’est pas faux mais, à la décharge de l’excellent Dominique Noguez, je me dois de vous rappeler que ce Comment rater complètement sa vie en onze leçons date d’il y a plus de dix ans et que l’écrivain, aussi perspicace soit-il, ne pouvait pas deviner que les termes « socialiste » et « ratage » deviendraient aussi immanquablement pléonastiques ! (je sais, il y avait pourtant des précédents en 2002).   
Mais ne nous égarons pas. Pour aborder un sujet aussi vaste que le « ratage » et élaborer une « ratologie » la plus précise possible, Noguez procède avec méthode et discernement. Rien de plus difficile que la définition d’une vie « ratée » puisque cette notion dépend de nombreux facteurs (objectifs de départ, rôle du hasard, ratages paradoxaux à l’instar de ces artistes méconnus de leur vivant et croupissant dans la misère qui finissent par connaître une gloire posthume…). En digne successeur des éminents membres du collège de pataphysique, l’auteur élabore ici une série de formules mathématiques pour tenter de cerner au mieux la notion. Il sera question de TRV (taux de ratage d’une vie), de TRB (taux de ratage brut) ou encore de RIA (rapport inconvénients/avantages). Dans ce cas précis, la démonstration est limpide : certains actes peuvent apporter de menus avantages mais il convient de les effectuer si la somme des inconvénients semble supérieure et permettre un bon ratage. Un exemple me vient immédiatement en tête : si vous circulez en trottinette, vous obtiendrez quelques petits avantages immédiats comme celui d’avancer un peu plus rapidement que le piéton de base. Mais ces bénéfices paraitront tellement dérisoires comparés au ridicule dont vous vous affublerez et de la haine que vous attirerez sur vous lorsque vous bousculerez avec votre diabolique engin les gens compressés dans le métro ! La trottinette est donc un objet dont le RIA nous semble largement positif.
Une fois ces équations posées, ces formules énoncées, le professeur Noguez nous propose une quarantaine de principes de base pour bien rater sa vie (« Soyez un jeune emmerdeur puis un vieux con », « Ne tenez pas votre langue »…), quelques trucs à mettre en pratique dans différentes situations (chez le dentiste, pour un dîner – voir plus bas-) et enfin, un panorama du ratage selon votre profession (d’après les résultats, il semble que le taux de ratage soit beaucoup plus fréquent chez les journalistes et les politiques que dans les autres professions).
Il y a du Swift chez Noguez. Son traité évoque les Instructions aux domestiques du grand écrivain : humour noir, impertinence, intelligence et une écriture ciselée. Alors plutôt que de poursuivre ces élucubrations qui ne feront qu’affadir la saveur de Comment raté complètement sa vie en onze leçons, un petit extrait dont je ne me lasse pas :
***
Rater un dîner
(…)
   1)      Chez un particulier
a)      Vous êtes l’invité(e)
Arrivez très en retard, ou, mieux, très en avance, quand vos hôtes sont encore en train de prendre tranquillement leur douche avant de s’habiller ou finissent au galop de mettre la table et de pousser du balai les derniers moutons sous l’armoire de la salle à manger.
Venez les mains vides. Si vous tenez à apporter quelque chose, trois options : le cadeau dérisoire, le cadeau inutile ou le cadeau munificent. Chacun à leur façon, ils mettront vos hôtes mal à l’aise et plomberont ce tout début de soirée. Le premier parce qu’il est mesquin, le deuxième parce qu’il est incompréhensible et le troisième parce qu’il est insultant.
Premier cas : un sachet de bonbons à cinq balles, une (1) fleur – rose inodore ou pétunia- solennellement emballée avec étiquette du fleuriste, une plaquette de chocolat au lait, une bouteille de Coca light éventuellement entourée de papier journal.
Deuxième cas : la condition principale est que le cadeau n’ait aucun rapport, de près ou de loin, avec vos hôtes et qu’il les plonge dans une perplexité infinie. Par exemple une paire de palmes de plongeur sous-marin chaussant du 45 si votre hôtesse est une vieille dame sédentaire de Maubeuge. Ou le dernier livre du tandem Derrida-Roudinesco si vos hôtes sont un couple de coiffeurs de Clermont-Ferrand qui viennent en plus d’ouvrir une discothèque et n’ont vraiment pas le temps de lire. Ou une béquille. Ou une perceuse. Ou des rognures d’ongles ayant appartenu à Gilles Deleuze. (Ces trois derniers articles pour tout public.)
Troisième cas, des vins fins ou des champagnes excessifs en quantité (carrément deux caisses) et en qualité (d’un cru et d’un millésime qui éclipseront forcément les vins de vos hôtes ou des autres invités), ou encore un énorme gâteau à la crème très nourrissant – qui persuaderont vos hôtes que vous avez douté de leur aptitude à préparer un dîner convenable et en quantité suffisante.

b)      Vous êtes l’hôtesse
Goûtez le vin de votre invité et faites la grimace. Si vous avez du métier et comptez vraiment vous faire détester pour le reste de votre vie, ajoutez quelques commentaires du genre : « 1990 ? Ce n’est pas la meilleure année », « un peu vert, il aurait été bien dans cinq ans », ou surtout : « Il n’est pas un peu bouchonné (ou éventé, ou madérisé), ton vin ? »

Libellés : , , ,

5 Comments:

Blogger Sovania said...

Félicitation pour votre site! Vraiment, il est génial et comme j'ai vu dans les premiers posts c'est vrai que partages et interface du site sont vraiment une aubaine pour bosser le style. Vraiment un grand merci !

voyance ; voyance par mail gratuite

11:20 AM  
Blogger Meera Saif said...

Bravo et merci pour ton blog et bon courage pour le maintenir en vie de longues années !!
voyance gratuite par mail

10:44 AM  
Anonymous consultation voyance gratuite said...

Bonjour,
J’ai flânée pendant un moment sur votre site, et je vous dit bravo pour tout ce que vous proposez. Très intéressant

Amicalement

12:28 PM  
Anonymous voyance gratuite mail said...

Bonjour ;
il est sympa ; votre site ! Beaucoup de choses à voir et à savoir… je le mets dans mes favoris, et je reviendrais sûrement.

9:52 AM  
Blogger lin said...

Un site adorable que je viens de découvrir par hasard, bravo !!
voyance gratuite

3:08 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home